Une vingtaine d’enfants réfléchissent à la Maison de vie

Trois jours durant, soit du 09 au 11 aout 2016, dans l’enceinte du centre Maison de vie, située à Mpasa, dans la commune de la N’sele, à Kinshasa, une session a réuni une vingtaine d’enfants qui ont partagé sur le thème de la miséricorde en lien avec cette année en cours. Partage dirigé par l’Abbé Célestin Kabundi, président de l’ONG Kakasu. L’occasion pour les occupants de Maison de vie de réfléchir également sur les autres questions qui toucheraient à leurs vies. Outre ce principal thème, à savoir la miséricorde, plusieurs thèmes ont également animé cette session de formation qui a rassemblé des enfants de 6 à 24 ans. Ils ont débattu sur les « maladies sexuellement transmissibles », « les gestes qui sauvent », « les jeunes s’interrogent : comment se faire des amis » et aussi ont élaboré un règlement d’ordre intérieure.

Ces trois jours ont permis également aux enfants de s’édifier sur l’importance  des bonnes pratiques du langage telles que  pardon, merci, s’il vous plait.  Trois petits mots qui devaient demeurer dans leur langage.

L’idée de ces assises était également de relever le niveau de connaissance des enfants en matière des maladies sexuellement transmissibles et Vih/Sida. L’orateur, leur a appris des bons comportements utiles à adopter durant toute la vie. Il s’est appesanti sur les origines de ces maladies en les énumérant. Expliquant les symptômes, il n’a pas omis de relever les risques qui entourent ces maladies. Un appel a été lancé à l’auditoire pour un dépistage volontaire au VIH.

« Les gestes qui sauvent ». Ce module a été animé par les responsables de la Croix-Rouge de cette commune qui, avant de passer aux exercices, ont jugé bon de donner quelques notions de base à l’assemblée. « Comment choisir les amis », « comment se comporter dans une amitié », « comment reconnaitre un bon ami », tels sont des sous-thèmes qui ont fait également couler la salive. Tous ces exposés étaient ponctués par des réflexions en atelier au cours desquels les enfants de Kakasu ont eu à répondre à des préoccupations liées aux différents sous-thèmes  enseignés. Il faut noter aussi que c’est au cours de cette session de formation que les enfants ont eu à s’exprimer également sur le Règlement d’ordre intérieur de leur Centre. Ici, sous la direction de L’Abbé Célestin Kabundi et le personnel de Kakasu, le document a été enrichi grâce à la participation de tous.

Au grand bonheur des enfants qui se sont dits satisfaits du bon déroulement de ces assises. « Cette formation m’a permis de savoir comment secourir mon prochain en cas de détresse, selon les recommandations de la Croix-Rouge, comment avoir un bon ami sur qui tu peux compter, et avec qui tu peux être pour la vie, vraiment cela a ajouté un plus dans ma vie», confie Thomas, un des enfants de Kakasu ayant participé à la formation. David, lui, connait désormais comment se protéger contre les maladies sexuellement transmissibles et le sida, quel ami fréquenter et lequel éviter. « A partir d’aujourd’hui je ne sortirai plus de la maison sans demander l’autorisation de la hiérarchie, je ne me baladerai plus inutilement », renchérit Moise, tout ému à l’issue de la formation.

Signalons que chaque journée était entamée par une séance d’exhortation et prière animée par le Président de Kakasu, L’Abbé Célestin Kabundi. Ce dernier n’a pas manqué de rappeler aux enfants le bien-fondé de tous les enseignements appris et surtout l’importance de les mettre en pratique pour leur avenir. Il a aussi remercié les différents intervenants, à savoir le responsable communal de la Croix-Rouge RDC et le point-focal VIH/Sida de la Croix-Rouge, ainsi que la formatrice des jeunes Marese  pour leurs apports et surtout leur disponibilité.

Concernant  le règlement d’ordre intérieur amendé, il sera endossé par tous les enfants avant d’être affiché et entrer en vigueur. Un document qui contient beaucoup d’innovation proposée par les enfants telle : la journée sportive le samedi.

Pour rappel, le Centre Maison de vie de Kakasu est situé au quartier Mpasa2 dans la commune de la N’sele, une des communes périphériques de la ville de Kinshasa. Il a été créé en 2000. Plus de 20 enfants y sont hébergés et totalement pris en charge, sur le plan éducationnel, nutritionnel, social. Ces enfants étant en vacances scolaires, le comité directeur avait jugé utile d’organiser cette session de formation question de compléter le cursus éducationnel de ces enfants et leur assurer un avenir meilleur. La dernière journée s’est terminée dans la convivialité totale entre le comité, les encadreurs et les enfants.

LYDIE MATADY

Communication Kakasu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.