De nouveaux diplômés enregistrés au sein de Kakasu

Il est 7h du soir à Mpasa II, un quartier périphérique situé à quelques minutes de l’aéroport international de N’djili dans la ville de Kinshasa, lorsque sur l’avenue Inongo de ce quartier on entend un bruit. Difficile de l’identifier. Un bruit qui interpelle. Des questions fusent de partout. La population de ce coin intéressée à connaitre l’origine de ce vacarme.

Au numéro 72 de cette avenue, une foule se tient devant le portail. Les uns frappant avec force le portail de l’enclos de l’orphelinat « Maison de vie », les autres criant. Sur les têtes de quelques personnes,  la poudre blanche est remarquable. L’information est directement passée.  Il y a une réussite aux examens d’Etat, l’équivalent du baccalauréat. (NDLR : en République démocratique du Congo, il est de coutume, depuis une décennie, lorsqu’un finaliste réussit  aux examens d’Etat qu’on lui asperge la poudre blanche sur la tête).

Merveille Mulumba (qui est parrainée à distance), Don TOBO, Moise MULUMBA et Jean-René MBELENGE de la « Maison de vie », puisqu’il s’agit d’eux, viennent de décrocher leurs diplômes d’Etat respectivement dans les options suivantes : électricité, pédagogies et Biochimie. Une joie immense les anime. Sur-le-champ les impressions ne manquent pas. Ces trois lauréats ont remercié infiniment l’ONG Kakasu grâce à qui ils ont poursuivi leurs études secondaires jusqu’à les parachever.  Dans leurs propos, ils ne se limitent pas là. Ces trois jeunes ont des ambitions. Ils comptent poursuivent leurs études. Ils pensent au cursus universitaire. Ainsi, ils ont introduit leurs demandes auprès de la Vice-présidente et coordinatrice de Kakasu, Solange Bukumba afin que l’ONG KAkasu continue de les soutenir.

Il sied de noter également une satisfaction du côté du Comité directeur de Kakasu qui s’est réjoui de la réussite de ces quatre enfants qu’il encadre depuis près d’une dizaine d’années. « Cela nous encourage et nous pousse à travailler davantage pour l’éducation de la jeunesse congolaise, considérée comme l’avenir de demain », déclare Solange Bukumba qui a saisi l’occasion pour   lancer un appel à toute personne de bonne volonté de venir en aide aux enfants qui sont en rupture sociale en ce qui concerne leur éducation. « Merci à nos trois finalistes pour les efforts fournis. Nous sommes fiers de vous nos champions. », a-t-elle conclu, avant de penser  également à  tous ceux qui  soutiennent déjà l’ong Kakasu.

Des messes d’action de grâce ont été célébrées pour la circonstance le dimanche 10 juillet et le dimanche 07 Aout 2016 dans l’enceinte du centre « Maison de vie ». Une vingtaine de personnes ont pris part à ces deux messes qui ont été dites par l’Abbé Sylvain Ntembwe, du diocèse de Mweka. Au cours de ses  homélies, il a invité l’assistance à l’amour du prochain devant animer chacun de nous.

Espérance Makabu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.